Les joueuses de l'Elite féminine du NVB avaient pourtant superbement lancé leur confrontation face au CEP Poitiers St Benoît en remportant haut la main les 2 premières manches sur le même score de 25-17.

Efficaces au service, percutantes à l'attaque et présentes sur les phases défensives, les nîmoises mettaient au supplice les visiteuses qui ne semblaient pas préparées à une telle adversité.

Hélas, la pause de 10 minutes a brisé l'élan gardois tandis que les poitevines retrouvaient peu à peu leurs esprits en même temps que leur volley.

La logique sportive (Poitiers est 2ème et Nîmes 6ème) se trouvait à nouveau respectée durant les 3èmes et 4èmes sets, remportés sans trembler par les visiteuses 21-25 puis 18-25.

Déterminées à l'emporter pour continuer à croire au maintien, les joueuses d'Elie Merheb retrouvaient du punch et faisaient plus que jeu égal avec le CEP durant le tie-break.

Malheureusement, le premier arbitre, s'il se montra très à son aise pour sermonner sans ménagement les tous jeunes ramasseurs de balles, le fut beaucoup moins au moment d'apprécier la qualité de certains contacts plus ou moins litigieux.

Sans aller jusqu'à dire que la défaite est la conséquence de certaines décisions (ou absences de décisions) arbitrales, le fait est que c'est par la plus petite des marges que le match a tourné à l'avantage des joueuses de Guillaume Condamin.
De quoi laisser un goût amer au fond de la gorge...

Si Poitiers est désormais officiellement sauvé, l'avenir nîmois s'assombrit encore un peu plus avec cette défaite, puisque comme prévu Romans a laminé Toulon tandis que Monaco est allé s'imposer en 5 manches à Halluin.

Romans, premier non relégable, possède maintenant 7 points d'avance sur le NVB à 4 journées de la fin des play-downs, et Monaco 4 points.
Pas encore rédhibitoire, mais pas loin...
Nos joueuses joueront néanmoins leur petite chance à fond, soyez en sûrs !

L'Elite féminine n'a pas réussi à l'emporter à Romans samedi soir.

Les filles d'Elie Merheb ont cependant lutté courageusement, ce qui leur a permis d'arracher un point en ne s'inclinant qu'en 5 manches (défaite 3-2 : 25-22; 18-25; 25-16; 23-25; 15-11).

Ce point acquis leur permet de continuer à espérer mais il risque de s'avérer insuffisant, puisque Romans est maintenant en position de 1er non relégable avec 5 points d'avance sur les nîmoises.

Ces dernières reviennent néanmoins à 3 unités de Monaco, défait en 3 manches à Sens.

Il faut désormais arrêter de calculer et tenter de faire le plein à chaque sortie, en commençant par la réception de Poitiers St Benoît samedi prochain à Gaston Lessut, et compter sur des faux pas de Romans et Monaco.

On fera les comptes le 5 mai au soir, mais mathématiquement à cette heure, ce n'est pas perdu...

Victoire laborieuse mais victoire quand même pour l'Elite féminine du NVB samedi 03/03, face à Halluin (3-2 : 25-15; 16-25; 25-19; 17-25; 15-7).

Certes, l'idéal aurait été d'engranger 3 points face à des joueuses nordistes qui jouent libérées depuis que leurs dirigeants et coach ont décrété le maintien hors de portée.

Ce n'est pas le cas des nîmoises qui y croient encore, mais qui du coup évoluent avec davantage de pression.

Cela s'est ressenti et c'est sans doute ce qui leur a coûté un point au final, alors que l'on avait l'impression qu'elles étaient nettement supérieures potentiellement à leurs adversaires.

Peut-être faudrait-il s'inspirer de l'attitude visiteuse et jouer pour se faire plaisir, en oubliant l'enjeu pour ne penser qu'au jeu, comme elles l'ont fait au 5ème set... ce qui a entraîné le nombreux public derrière elles !

Mais c'est si facile à dire et si compliqué à faire...

La soirée aura été au final mi-figue mi-raisin, puisque si Poitiers a permis aux nîmoises de reprendre 2 points sur Monaco en s'imposant en 4 manches en Principauté, Romans est allé gagner à Harnes 3-1 et augmente ainsi sa marge d'1 point, ce qui est tout sauf une bonne nouvelle.

Voilà les filles d'Elie Merheb 6èmes à 4 points derrière Monaco (4ème et premier non relégable) et Romans (5ème et 1er relégable).

Il faudra pour se maintenir dépasser ces 2 équipes, sachant qu'il reste 6 journées et 18 points en jeu.

Très compliqué mais pas complètement impossible.

Et tant qu'il y a de la vie...

Allez le NVB, allez Nîmes !!!

L'équipe Elite féminine a perdu à Istres samedi 03/02, en 3 manches (25/21; 25/16; 25-21), lors de la dernière journée de la phase régulière.

Le résultat est logique, si l'on compare les moyens dont disposent les 2 équipes.

En effet, Istres a un effectif bien plus riche, bien plus physique que le NVB, ainsi qu'une logistique de club professionnel et des moyens financiers bien supérieurs.

Pourtant, il y avait sans doute moyen de faire un peu mieux, dans la mesure où les locales se sont montrées plutôt généreuses en fautes directes.

Pour compenser le déficit de taille et de puissance ( le son des frappes nîmoises et istréennes ne résonnait pas du tout avec la même intensité), il aurait fallu un groupe gardois plus compact, plus agressif, et dans un jour faste.

Mais une fois encore, même si le service et l'arrière défense ont été plutôt intéressants, les autres secteurs se sont avérés trop limités, voire franchement médiocres (le contre notamment) pour inquiéter une équipe comme celle d'Istres...

Autre mauvaise nouvelle, la victoire dans le même temps de Terville à Harnes propulse Istres en play-offs en lieu et place des nordistes, si bien que le point obtenu à l'aller contre les provençales ne sera pas pris en compte en play-downs !

La tâche qui attend désormais Elie Merheb et ses joueuses s'avère assez compliquée.

En effet, c'est avec un maigre capital de 5 points que les play-downs vont être abordés.

Cela place d'emblée les nîmoises dans la zone de relégation, en compagnie de Romans (7 points), Toulon (5 points) et Halluin (4 points), puisque cette saison ce ne sont pas moins de 4 descentes qui sont prévues !

Le 1er non relégable, Monaco, totalise déjà 9 points, soit 4 de mieux que notre équipe.
Très loin devant, Harnes caracole en tête avec 17 unités, suivi par Poitiers (15) et Sens (10).

L'heure n'est cependant pas à l'apitoiement.

Il va falloir jeter toutes ses forces dans la bataille, sans calcul, avec une solidarité et une rage immenses.

Il reste 8 matchs, donc 24 points à prendre, pour rester en Elite.

Les adversaires seront Sens, Halluin, Poitiers et Romans, selon le calendrier suivant :

24 février : Sens - NVB
3 mars : NVB - Halluin
17 mars : Romans - NVB
24 mars : NVB - Poitiers
7 avril : NVB - Sens
14 avril : Halluin - NVB
28 avril : NVB - Romans
5 mai : Poitiers - NVB

Le challenge est de taille, mais il mérite d'être relevé.

Allez les filles, allez le NVB, allez Nîmes !!!

Joomla Module OT Client Logos Scroller powered by OmegaTheme.com