L’Elite féminine a parfaitement réussi son entrée en matière en play-down samedi soir, puisqu’elles ont ramené 3 points très précieux de leur déplacement à Toulon !

Malgré un niveau de jeu moyen, elles ont su trouver les armes, notamment au service et en défense, pour contrecarrer les plans varois, et remporter la 1ère manche 21-25.

Puis, après une coupure totale de son et lumière dans une 2ème manche cauchemardesque « abandonnée » 25-11, les filles se sont relevées et sont reparties à l’assaut dans la 3ème manche, remportée somme toute assez aisément 19-25, avant de puiser dans leur ressources pour revenir dans la 4ème de 18-11 pour Toulon à 22-25 pour le NVB !

La solidarité de tout le groupe de Stéphane Patte a fait la différence face à des toulonnaises qui leur ont donné beaucoup de points et fait preuve de pas mal de fébrilité.

Chacune des 10 joueuses nîmoises aura contribué à ce beau succès, estime leur entraîneur ravi et soulagé.

Seule ombre au tableau : la passeuse Diane Picard se plaignait d’une douleur à l’aine inquiétante à l’issue de la rencontre.

On croise les doigts pour que tout rentre dans l’ordre d’ici la réception de Marcq en Baroeul samedi prochain…

Petit retour sur le match de notre équipe Elite féminine à Sens samedi dernier, suivi d’un bilan de la première phase qui vient de s’achever, et enfin le programme des play-downs qui débutent le 25 février prochain, avec les positions de départ des différentes équipes en lice dans la lutte pour le maintien.

Revenons d’abord sur la courte défaite à Sens samedi soir.

Le vent a tourné à plusieurs reprises au cours de la soirée. Les nîmoises ont dans un premier temps subi la volonté sénonaise de laver l’affront du match aller, en ne parvenant pas à stopper les attaques locales, que ce soit au niveau du contre ou de l’arrière défense.

S’en sont suivis la perte logique du 1er set (25-19) et un départ médiocre dans le 2ème (8-2 pour le SOC).
Mais à partir de là, les coéquipières d’Elise Cassagnau ont rectifié le tir et se sont retrouvées bien plus souvent sur les trajectoires des missiles adverses, mettant ainsi les joueuses de l’Yonne dans le doute.

La confiance avait changé de côté, et les nîmoises empochaient dans la foulée et presque logiquement les 2èmes et 3èmes sets sur le même score de 22-25.

L’entame de la 4ème manche laissait penser que les lionnes allaient finir par laisser filer leur proie à force de se casser les crocs sur le cuir épais du crocodile nîmois (4-10 pour Nîmes).

Mais courageusement, les locales n’abdiquaient pas et profitaient des subites erreurs des visiteuses pour revenir petit à petit sur leurs talons, avant de déboîter au moment opportun pour venir coiffer sur le fil des gardoises qui avaient eu le tort de ne pas appuyer leur effort quand Sens était au plus mal…

Résultat des courses, une égalisation à 2 partout (26-24) et un tie-break décisif qui tourne à l’avantage des filles de Johann Guille, restées sur leur dynamique de la fin du 4ème set face à des nîmoises KO (15-13).

Et au lieu de 3 points qui leur tendaient les bras, c’est avec une pauvre petite unité supplémentaire que la délégation du NVB reprit la route enneigée en direction du sud… Rageant !

Les nîmoises terminent donc la première phase à la 7ème et dernière place de la poule B avec 9 points, avec un bilan de 3 victoires pour 9 défaites.

Dépassées durant les 5 premières journées, surtout à l’extérieur, les filles du Président Niel ont marqué leur premier point lors de la 5ème journée et la réception de Bordeaux-Mérignac, après avoir tutoyé la victoire en 3 sets.
Il faudra attendre la 7ème journée et la réception de… Sens pour enfin goûter au parfum de la victoire !

Dès lors, tout le monde commencera à prendre le NVB au sérieux.
La venue du leader d’alors Poitiers sera l’occasion du second succès des nîmoises, mais une petite rechute face à Clamart puis Mougins (2 défaites consécutives 3-0) les fera vite retomber sur terre.

Il faudra attendre le 21 janvier pour obtenir les premiers points à l’extérieur, à la faveur d’un spectaculaire succès en 5 sets à Bordeaux, qui aurait même pu rapporter 1 point de mieux !

Il est clairement établi désormais que le NVB a le niveau et le potentiel de la division Elite. Ce qui ne signifie pas que le maintien est dans la poche, loin de là…

En regardant le tableau des play-downs de plus près, on s’aperçoit toutefois que Nîmes se trouve au départ devant Sens et Bordeaux, pour s’être montré performant contre ces 2 adversaires qui, par bonheur, l’accompagnent dans cette nouvelle poule (en effet, les résultats obtenus lors des confrontations directes entre les protagonistes issus d’une même poule, et ceux là seuls, restent acquis pour la poule de play-downs).

Le NVB ne rejouera donc pas contre Sens et Poitiers, mais retrouvera 4 formations de la poule A : Marcq en Bareuil (qui, malgré ses 13 points de plus que l’IFVB, se voit contraint par les règlements fédéraux de lui céder sa place en play-offs !), TPM Toulon, Villejuif et St Fons.

Le classement initial sera le suivant :

1er Marcq en Bareuil 18 pts
2ème Toulon 10 pts
3ème Villejuif 8 pts
4ème Nîmes 7 points
5ème Sens 6 pts
6ème Bordeaux 5 pts
7ème St Fons 0 pt

Les équipes qui termineront aux 6èmes et 7èmes places seront sportivement reléguées à la fin de ces play-downs.

Du fait du forfait général d’Amiens en début de saison, le NVB, Sens et Bordeaux n’ont que 6 rencontres de comptabilisées, contre 8 pour les 4 équipes venues de la poule A.
Lors de ces play-downs, le NVB, Sens et Bordeaux auront 8 rencontres à disputer contre seulement 6 pour les 4 autres.
Ainsi, à la fin, chaque équipe aura bien 14 rencontres de disputées et de prises en compte !

Le calendrier du NVB :

1ère journée le 25 février : déplacement à Toulon
2ème journée le 4 mars : réception de Marcq en Bareuil (18 heures)
3ème journée le 18 mars : déplacement à St Fons
4ème journée le 25 mars : réception de Villejuif (18 heures)
5ème journée le 8 avril : réception de Toulon (18 heures)
6ème journée le 15 avril : déplacement à Marcq en Bareuil
7ème journée le 29 avril : réception de St Fons (18 heures)
8ème journée le 6 mai : déplacement à Villejuif

Allez le NVB, allez Nîmes !!!

Notre équipe d’Elite féminine a remporté son 1er succès à l’extérieur de la saison (hors Coupe de France) samedi soir à Bordeaux-Mérignac 3 sets à 2 (25-12 ; 24-26 ; 25-20 ; 22-25 ; 15-11) !

Dans un Palais des Sports de Bordeaux qui avait vu Istres s’incliner en 5 manches, Clamart et surtout Mougins sombrer corps et biens, les nîmoises sans complexes et déterminées comme jamais ont gâché la fête que les dirigeants bordelais avaient organisée pour l’occasion (match de basket masculin niveau N2 couplé à celui de volley féminin).
Et si dans la 4ème manche, alors que nos joueuses menaient 2 sets à 1, elles avaient réussi à concrétiser le break conséquent qu’elles s’étaient octroyées, ce ne sont pas 2 mais 3 points que les filles auraient ramené de Gironde…
Mais inutile de faire la fine bouche, et savourons.

Allez le NVB, allez Nîmes !!!

L’Elite féminine du Nvb Nîmes n’a pas pu contrarier bien longtemps la supériorité et l’expérience de Mougins.

Malgré un bon départ et un break conséquent obtenu dans la première manche, grâce à une bonne qualité de service, une défense bien en place et une Claudia Chalaux très efficace en bout de filet, les filles de Stéphane Patte ont gâché leur avance en quelques minutes en lâchant 2 ou 3 réceptions avant de commettre 3 fautes d’attaque consécutives, permettant ainsi aux protégées de Marie Tari de revenir sans forcer alors que leur entrée en matière s’était faite au petit trot…

À l’expérience, Mougins s’octroyait la 1ère manche 21-25, avant de hausser le ton dans les 2 suivantes pour creuser à chaque fois un net écart que le MOM se contenta ensuite de gérer, bien aidé en cela par des services nîmois trop souvent inoffensifs et une qualité de réception qui s’est dégradée au fil du match…

Au final, ce fut une défaite indiscutable pour Nîmes (0-3 : 21-25 ; 17-25 ; 19-25).

On aurait certes aimé que nos joueuses parviennent à bousculer un peu plus leur adversaire, comme elles avaient si bien su le faire face à Poitiers il y a quelques semaines…

Reconnaissons cependant que Mougins ne lutte pas dans la même catégorie que le NVB, et que cette équipe n’a sans doute pas éliminé le second de Ligue A Féminine de la Coupe de France professionnelle par hasard !

Sur un plan comptable, dans la perspective des play-downs qui approchent, cette défaite n’a rien de dommageable…

En revanche, les 2 dernières rencontres de la 1ère phase vont avoir une importance cruciale dans la course au maintien, puisque le NVB va affronter consécutivement (et à l’extérieur !) 2 formations qui risquent fort de les accompagner en play-downs : Bordeaux-Mérignac (qui vient de s’imposer à Clamart !) samedi prochain, puis Sens (qui a eu plusieurs balles de match à Istres avant de s’incliner en 5 manches…) le 11 février.

Et en ces 2 occasions, grappiller des points sera plus que recommandé, alors que jusqu’ici nos joueuses sont toujours rentrées bredouilles de leurs déplacements…

Il va leur falloir montrer ce qu’elles ont dans le ventre, et tout donner!

Allez le NVB, allez Nîmes!!!