Nos filles de l’Elite se sont dépouillées pour s’offrir un succès de prestige samedi 03/12 face au leader, le CEP Poitiers St Benoît.

Non contentes de faire jeu égal, elles ont trouvé les ressources morales pour revenir de 10-6 pour Poitiers à 10 partout dans la 5ème manche, avant de livrer un époustouflant mano à mano avec leurs adversaires dont elles finirent par sortir triomphantes sur le score de 22-20, non sans avoir eu à sauver la bagatelle de 5 balles de match poitevines !

Alors certes, cette victoire ne changera rien sur un plan comptable pour l’issue de la saison, puisque Poitiers a déjà les 2 pieds en play-offs et Nîmes les siens en play-downs.

Certes, Poitiers devait être émoussé par son réveil très matinal et son long déplacement le jour du match…

Il n’empêche que le moral des troupes gardoises se voit boosté par cette superbe performance, et que le déplacement à CSM Clarmart (étonnant vainqueur en 3 sets à Istres ce samedi là) le 17 décembre prochain (après un intermède Coupe de France vendredi 09/12 à Toulon) vaudra son pesant de cacahuètes, puisqu’il opposera 2 équipes qui auront les dents qui traînent par terre !

Allez le NVB, allez Nîmes !!!

L’Elite Féminine peut nourrir des regrets de ne pas avoir réussi à prendre au moins un point face à Istres samedi 26/11 à Gaston Lessut (1-3: 15-25; 25-20; 25-27; 24-26). Mais n’a certainement pas à rougir de sa prestation ! 

Bien que bousculées par les nîmoises, les istréennes ont tenu bon et, à une manche partout, ont profité d'un peu de précipitation et de fébrilité au moment de conclure côté local pour mener 2 sets à 1. 
Loin de se décourager, les filles du NVB ont poussé les provençales dans leurs retranchements dans le 4ème set et sont parvenues à sauver 2 balles de match pour revenir à 24 partout, avant de céder 24-26. Il aura manqué un soupçon de lucidité et de confiance dans les fins de set pour déstabiliser complètement les provençales. Dur de ne pas prendre de point !

Points positifs, la belle partie de Marion Cormier qui avait eu peu de temps de jeu jusqu’ici, et les premiers pas cette saison de Tiaré Teuruarii sur le terrain après sa vilaine blessure à la cheville début septembre.

Enfin !!!

Notre équipe Elite féminine a remporté sa première victoire de la saison samedi soir face au Sens OC, en 3 manches (25-16 ; 25-20 ; 25-19).

Il aura fallu attendre la sixième journée pour respirer cette bonne bouffée d’oxygène.
Cela faisait quelques temps que les coéquipières d'Elise Cassagnau tournaient autour, notamment à domicile.

Ainsi, bien que vaincues en 3 manches, elles avaient fait contre Clamart quasiment jeu égal 2 sets sur 3. Surtout, elles menaient 2 manches à rien face à Mérignac et avaient flirté avec une victoire en 3 sets, puisqu’elles se trouvaient à 24 partout dans le 3ème…

Malgré ces défaites contrariantes, l’entraîneur nîmois Stéphane Patte, comme les supporters fidèles, voyaient bien que le niveau général de l’équipe montait d’un cran à chaque fois, notamment en réception.

Le souci était que les filles ne parvenaient pas à bien jouer toutes au même moment.
Ce samedi, toutes ont joué à un bon niveau, et de manière constante.

Alors, on pourra toujours prétendre que Sens n’a pas fait un bon match. 
Mais est-ce que ce ne serait pas les nîmoises qui ont fait déjoué les filles de l’Yonne ? Difficile à dire, mais il est probable que la qualité du jeu local a contribué au délitement de l’équipe adverse.
Il est incontestable que le NVB a pris un net ascendant en service/réception, permettant à la fois de pratiquer un jeu varié et de se montrer performant en block/défense

Le groupe a aussi enregistré les retours conjugués de Tiaré Teuruarii (bien que n’ayant pas encore complètement récupéré) et de Marion Cormier, ce qui lui amène un surcroît de confiance et de motivation, et apporte des solutions au niveau du managérat, même si samedi contre Sens, la tournure de la rencontre n’a pas nécessité de procéder à des changements.

La présence sur le banc nîmois de Nicolas Agnèse, technicien reconnu, a également apporté un peu de confort à Stéphane Patte, et offert un regard pertinent et complémentaire sur la prestation des nîmoises comme sur l’opposition, ce qui est tout sauf négligeable !

Maintenant, il va falloir confirmer. Or, les adversaires qui arrivent ne sont rien moins que Istres, un des grands favoris à l’accession, et Poitiers, l’actuel leader…
Le cadre de ces 2 prochaines rencontres sera, fort heureusement, le gymnase Gaston Lessut, où les nîmoises ont leurs repères et se montrent les plus convaincantes.

Et où elles savent qu’elles peuvent compter sur des supporters fidèles et à fond derrière elles.

Rendez-vous donc ce samedi 26 novembre à 18 heures au gymnase Gaston Lessut pour un derby chaud bouillant contre Istres !

Allez le NVB, allez Nîmes !!!

Décidément, rien ne sera épargné au groupe nîmois ! 

Après la blessure et l’indisponibilité persistante de Tiaré Teuruarii, c’est au tour de Marion Cormier d’être arrêtée pour une luxation d’un pouce à l’entraînement la semaine dernière.

Malgré ces coups du sort répétés et la spirale négative actuelle, nos filles ont eu une réaction magnifique samedi soir à Gaston Lessut face à Bordeaux-Mérignac, qui aurait méritée d’être récompensée par un succès.

Las, après avoir empoché les 2 premières manches (25-23 et 25-23) et mené 8-1 dans la 3ème, les coéquipières d’Elise Cassagnau n’ont pu conclure, bien que toutes proches d’une victoire 3-0 qui leur aurait fait le plus grand bien. Quelques fautes directes mal venues ont empêché l’exploit pourtant nécessaire. 

Les girondines s’en sortirent de justesse (24-26), et profitèrent ensuite du coup de mou mental et physique des nîmoises (qui ne renoncèrent cependant jamais) pour refaire leur retard avant de l’emporter en 5 manches (19-25 puis 12-15).

Il faudra donc se contenter d’un seul point au lieu des 3 qui leur tendaient les bras, ce qui, compte tenu de l’absence totale de possibilité de rotation (seule la prometteuse Théodora Yeiwene avait été appelée en renfort au cas où un nouveau pépin surviendrait en cours de match) n’est déjà pas si mal, même si le peloton s’éloigne week-end après week-end.

Pourtant, l’espoir demeure ! Les progrès constatés sont indéniables, tandis que les 2 semaines consécutives sans compétition devraient permettre de retrouver le 19 novembre prochain à Sens un effectif enfin au complet et remonté comme un coucou.

Dans cette poule où tout le monde peut battre tout le monde (les résultats de ce samedi l’ont encore prouvé avec les victoires de Clamart face à Sens et celle de Poitiers à Istres), le point pris samedi soir, le parfum de la victoire que nos filles ont (seulement) humé, et le retour de toutes ses forces vives pourraient galvaniser le groupe de Stéphane Patte.

Et la standing ovation que lui a offert son public à l’issue de la confrontation constitue un formidable remontant !

Allez le NVB , allez Nîmes !!!