Enfin !!!

Notre équipe Elite féminine a remporté sa première victoire de la saison samedi soir face au Sens OC, en 3 manches (25-16 ; 25-20 ; 25-19).

Il aura fallu attendre la sixième journée pour respirer cette bonne bouffée d’oxygène.
Cela faisait quelques temps que les coéquipières d'Elise Cassagnau tournaient autour, notamment à domicile.

Ainsi, bien que vaincues en 3 manches, elles avaient fait contre Clamart quasiment jeu égal 2 sets sur 3. Surtout, elles menaient 2 manches à rien face à Mérignac et avaient flirté avec une victoire en 3 sets, puisqu’elles se trouvaient à 24 partout dans le 3ème…

Malgré ces défaites contrariantes, l’entraîneur nîmois Stéphane Patte, comme les supporters fidèles, voyaient bien que le niveau général de l’équipe montait d’un cran à chaque fois, notamment en réception.

Le souci était que les filles ne parvenaient pas à bien jouer toutes au même moment.
Ce samedi, toutes ont joué à un bon niveau, et de manière constante.

Alors, on pourra toujours prétendre que Sens n’a pas fait un bon match. 
Mais est-ce que ce ne serait pas les nîmoises qui ont fait déjoué les filles de l’Yonne ? Difficile à dire, mais il est probable que la qualité du jeu local a contribué au délitement de l’équipe adverse.
Il est incontestable que le NVB a pris un net ascendant en service/réception, permettant à la fois de pratiquer un jeu varié et de se montrer performant en block/défense

Le groupe a aussi enregistré les retours conjugués de Tiaré Teuruarii (bien que n’ayant pas encore complètement récupéré) et de Marion Cormier, ce qui lui amène un surcroît de confiance et de motivation, et apporte des solutions au niveau du managérat, même si samedi contre Sens, la tournure de la rencontre n’a pas nécessité de procéder à des changements.

La présence sur le banc nîmois de Nicolas Agnèse, technicien reconnu, a également apporté un peu de confort à Stéphane Patte, et offert un regard pertinent et complémentaire sur la prestation des nîmoises comme sur l’opposition, ce qui est tout sauf négligeable !

Maintenant, il va falloir confirmer. Or, les adversaires qui arrivent ne sont rien moins que Istres, un des grands favoris à l’accession, et Poitiers, l’actuel leader…
Le cadre de ces 2 prochaines rencontres sera, fort heureusement, le gymnase Gaston Lessut, où les nîmoises ont leurs repères et se montrent les plus convaincantes.

Et où elles savent qu’elles peuvent compter sur des supporters fidèles et à fond derrière elles.

Rendez-vous donc ce samedi 26 novembre à 18 heures au gymnase Gaston Lessut pour un derby chaud bouillant contre Istres !

Allez le NVB, allez Nîmes !!!

Décidément, rien ne sera épargné au groupe nîmois ! 

Après la blessure et l’indisponibilité persistante de Tiaré Teuruarii, c’est au tour de Marion Cormier d’être arrêtée pour une luxation d’un pouce à l’entraînement la semaine dernière.

Malgré ces coups du sort répétés et la spirale négative actuelle, nos filles ont eu une réaction magnifique samedi soir à Gaston Lessut face à Bordeaux-Mérignac, qui aurait méritée d’être récompensée par un succès.

Las, après avoir empoché les 2 premières manches (25-23 et 25-23) et mené 8-1 dans la 3ème, les coéquipières d’Elise Cassagnau n’ont pu conclure, bien que toutes proches d’une victoire 3-0 qui leur aurait fait le plus grand bien. Quelques fautes directes mal venues ont empêché l’exploit pourtant nécessaire. 

Les girondines s’en sortirent de justesse (24-26), et profitèrent ensuite du coup de mou mental et physique des nîmoises (qui ne renoncèrent cependant jamais) pour refaire leur retard avant de l’emporter en 5 manches (19-25 puis 12-15).

Il faudra donc se contenter d’un seul point au lieu des 3 qui leur tendaient les bras, ce qui, compte tenu de l’absence totale de possibilité de rotation (seule la prometteuse Théodora Yeiwene avait été appelée en renfort au cas où un nouveau pépin surviendrait en cours de match) n’est déjà pas si mal, même si le peloton s’éloigne week-end après week-end.

Pourtant, l’espoir demeure ! Les progrès constatés sont indéniables, tandis que les 2 semaines consécutives sans compétition devraient permettre de retrouver le 19 novembre prochain à Sens un effectif enfin au complet et remonté comme un coucou.

Dans cette poule où tout le monde peut battre tout le monde (les résultats de ce samedi l’ont encore prouvé avec les victoires de Clamart face à Sens et celle de Poitiers à Istres), le point pris samedi soir, le parfum de la victoire que nos filles ont (seulement) humé, et le retour de toutes ses forces vives pourraient galvaniser le groupe de Stéphane Patte.

Et la standing ovation que lui a offert son public à l’issue de la confrontation constitue un formidable remontant !

Allez le NVB , allez Nîmes !!!

 

Samedi 19 novembre, à 18h, les filles de notre équipe élite rencontre Sens Olympique VB.

Venez nombreux pour soutenir notre équipe qui tentera de remporter sa première victoire face à une équipe visant la montée ! Rendez-vous donc au Gymnase de Saint Césaire, avec buvette, pour revivre la chaude ambiance du match contre Bordeaux Mérignac.

A samedi, Allez NVB, allez Nîmes !

Nouvelle désillusion pour nos filles de l’Elite, avec une 4ème défaite consécutive subie à Mougins samedi soir.

Les nîmoises avaient pourtant bien démarré et tiré profit d’un début de match hésitant des joueuses de Marie Tari pour prendre une avance plutôt confortable.

Après avoir mené la danse jusqu’au second temps mort technique (13-16 pour le NVB), le collectif gardois s’est désuni et a montré sa fragilité mentale actuelle en encaissant un cinglant 12-3, permettant ainsi aux locales de remporter la 1ère manche 25-19.

Complètement perdues, les filles de Stéphane Patte ont subi une vraie déroute au 2ème set, personne ne parvenant à tirer le groupe vers le haut (25-12).

Fort heureusement, le 3ème set allait permettre de retrouver le vrai visage du NVB, puisque les joueuses visiteuses, malgré quelques breaks concédés, parvinrent toujours à recoller aux basques de Mougins.

La confiance et l’expérience des filles de la Côte d’Azur firent cependant la différence sur le fil, et malgré 2 balles de match sauvées, les nîmoises durent s’avouer une nouvelle fois vaincues (27-25).

La situation commence à devenir franchement inconfortable, car dans le même temps, Mérignac, jusque là compagnon d’infortune du NVB avec 0 point, s’est imposé très nettement chez lui face à Clamart (qui avait pourtant fait forte impression le week-end dernier à Gaston Lessut) !

Mérignac, c’est aussi le prochain adversaire des nîmoises, samedi prochain à 18 heures à St Césaire…

 

S’il est un match qui va valoir cher, c’est bien celui là !