Pas de miracle pour l’Elite féminine à Terville samedi soir. Nos joueuses se sont inclinées sèchement en 3 sets face à un prétendant à la Ligue AF.

Après une déculottée dans la 1ère manche (25-9), les nîmoises ont réagi afin d’éviter l’humiliation dans les 2 suivantes (25-19 et 25-17).

Mais comme face à Harnes, les 2 équipes ne luttent pas dans la même catégorie…

En revanche, il faudra répondre présentes dans 2 semaines (après un intermède Coupe de France vendredi 08/12 à Mauguio) et empocher 3 points face à Monaco, ainsi qu’en janvier contre Toulon, pour se présenter au début des play-downs avec un maximum de chances de maintien !

Défaite incontestable pour notre équipe d’Elite féminine samedi soir à Gaston Lessut lors du match de gala face à Harnes.

Mais cette fois-ci, contrairement à la rencontre cédée sur le fil face à Istres la semaine dernière, ce fut sans regret tant la différence de niveau était grande entre les 2 équipes…

Au lieu que Harnes s’acharne, il aurait fallu que Nîmes s’anime !

Hélas, les nordistes ne l’ont pas permis. Elles ont au contraire rapidement pris les crocodiles à la gorge pour ne jamais desserrer leur étreinte, ne permettant à aucun moment à nos joueuses d’entrevoir la lumière et d’espérer une issue favorable.

Face à une équipe extrêmement solide et puissante, qui a donné très peu de points, il aurait fallu que le NVB sorte le match parfait.
Ce ne fut malheureusement pas le cas puisque, ballotté en réception, il n’a pas pu compenser par la vitesse son déficit de taille et de punch…

Malgré un public très nombreux qui ne demandait qu’à s’enflammer, l’étincelle n’est jamais venue et un sentiment d’impuissance a fini par gagner les tribunes.

Nos joueuses, qui auraient pu elles aussi se montrer résignées, ont eu le mérite de conserver une attitude qui leur a permis de ne pas sombrer et de garder la tête haute, à défaut de pouvoir rivaliser.

Le score est rude (0-3 : 16-25 ; 17-25 ; 21-25), mais il est logique.

Le prochain rendez-vous risque de ne pas être non plus une sinécure, puisque Elie Merheb et ses filles se rendront samedi prochain à Terville, qui a assommé cette même équipe d’Harnes il y a 10 jours !

Le genre de rencontre sans pression qui pourrait déboucher sur un exploit nîmois ? Et pourquoi pas !

L’équipe féminine Elite s’est inclinée avec panache samedi soir face à Istres PV au terme d’un match haletant qui aurait tout aussi bien revenir aux nîmoises.

Nos joueuses ont en effet bien bousculé Istres à partir de la 2ème manche, après une première à sens unique en faveur des visiteuses.

Les provençales, qui rappelons-le jouent l’accession en Ligue AF, ont perdu quelque peu les pédales dans la 3ème manche après l’égalisation gardoise à 1 set partout, avant de résister à la furia locale dans le money time de la 4ème, lors duquel les filles d’Elie Merheb ont sauvé plusieurs balles d’égalisation à 2 sets partout, mais se sont aussi et surtout procuré 3 balles de match en leur faveur !

Au bout d’un suspens échevelé et d’une tension palpable, les istréennes sont parvenues à sauver les meubles et à égaliser en remportant cette 4ème manche 33-31 !

Sans doute ragaillardies de s’en être miraculeusement sorties, les joueuses d’André Sa ont alors posé la main sur le tie-break et ne l’ont plus lâché, contrairement aux filles du président Maurice Niel touchées au moral mais qui n’ont pas pour autant abdiqué (victoire d’Istres 2-3 : 20-25 ; 25-18 ; 25-15 ; 31-33 ; 12-15).

Après ce match perdu d’extrême justesse, c’est un mélange de frustration, de fierté et d’espoir qui est ressenti par tout le clan nîmois :

• Frustration par rapport au résultat brut, et par rapport aux 3 balles de match laissées filées (dont une est vraiment rageante).

• Fierté d’avoir montré un visage aussi combatif et solidaire et d’avoir fait trembler un des favoris à l’accession, en dépit de moyens inégaux : il suffit de comparer le nombre de membres du staff et la logistique de part et d’autre, pour se rendre compte que les 2 clubs ne luttent pas dans la même catégorie !

• Espoir car le groupe nîmois démontre des progrès constants depuis quelques matchs, à la fois en termes techniques et physiques, mais aussi au niveau de la cohésion du groupe : il n’y a qu’à voir les courts passages sur le terrain de Diane Picard (1 ace et 1 défense d’un autre monde sur 3 points joués), de Marion Cormier (1 ace à chaque apparition au service !) et de Théodora Yeiwene (17 ans, et qui assure chaque réception qu’elle a à faire alors qu’elle se sait être systématiquement la cible des serveuses adverses), l’attitude des remplaçantes qui vivent le match comme si elles étaient elles-mêmes sur le terrain, en poussant du geste et de la voix leurs copines titulaires…

Et puis…et puis on a retrouvé Nadège, la vraie Nadège Haewegene, qui s’était montrée relativement discrète depuis le début de saison, et qui est redevenue samedi soir la réceptionneuse sûre et l’attaquante surpuissante que craignent tous les adversaires.
Et ça aussi, c’est une vraie bonne nouvelle et source d’espoir pour la suite, à commencer par la venue de Harnes samedi prochain !

Enfin, et en cela c'est presque une victoire, nos filles ont définitivement conquis leur public, en témoigne la poignante standing ovation que celui-ci leur a réservé, en remerciements du plaisir procuré.

Qualification de l'Elite féminine du Nîmes Volley Ball en Coupe de France après sa victoire en 3 sets face à Mauguio (25-16; 25-15; 30-28) !

Après une entame de match laborieuse qui a vu les leaders de N2 héraultaises s'échapper jusqu'à mener 11-7, les nîmoises ont ensuite joué les rouleaux compresseurs jusqu'à la fin du 2ème set.

Un relâchement coupable à failli leur coûter la 3ème manche, mais à l'orgueil les locales ont resserré les boulons et sont revenues in extremis pour coiffer Mauguio avec un petit peu de réussite.

À noter la bonne rentrée à la passe de Diane Picard, et les brèves mais convaincantes apparitions des jeunes Théodora Yeiwene et Inès Ben Jaddi.

Cette 2ème victoire consécutive, après celle obtenue à Toulouse face à l'IFVB le week-end dernier, permet de faire le plein de confiance avant les échéances importantes que constituent les réceptions prochaines de Istres et Harnes.

En attendant, félicitations aux joueuses qui poursuivent leur route en Coupe !