Il n’y a pas eu de miracle pour les filles de l’Elite du NVB samedi soir à Gaston Lessut face à Marcq en Baroeul.

Non seulement le groupe nîmois était considérablement amoindri (Diane Picard, blessée en fin de rencontre la semaine dernière à Toulon, n’est rentrée qu’à partir de la fin du 2ème set, Christine Ngeleka était forfait en raison d’une douleur à l’épaule, tandis que Laure Embry n’est pas encore opérationnelle…), mais il est en plus tombé sur une formation nordiste très performante dans tous les secteurs.

Malgré un intérim plus qu’honorable de Nadège Haewegene à la passe, malgré une belle prestation de Marion Cormier (notamment au 1er set) en lieu et place de… Nadège Haewegene, malgré un public nîmois remarquable qui a poussé durant tout le match derrière ses favorites, le handicap était trop lourd à porter contre un tel adversaire.

De très belles séquences, hélas trop courtes, ont alterné avec des périodes d’impuissance, malheureusement trop longues, ce qui a eu pour conséquence un résultat très (trop) sévère (défaite 0-3 : 18-25 ; 14-25 ; 13-25).

Le prochain rendez-vous ne devra pas être manqué : ce sera dans 2 semaines en banlieue lyonnaise et le déplacement à St Fons, d’où il faudra impérativement rentrer avec la victoire, et si possible une victoire à 3 points !

D’ici là, il faut espérer que les blessures seront guéries et que le collectif nîmois sera à 100% opérationnel…