Les joueuses de l'Elite féminine du NVB avaient pourtant superbement lancé leur confrontation face au CEP Poitiers St Benoît en remportant haut la main les 2 premières manches sur le même score de 25-17.

Efficaces au service, percutantes à l'attaque et présentes sur les phases défensives, les nîmoises mettaient au supplice les visiteuses qui ne semblaient pas préparées à une telle adversité.

Hélas, la pause de 10 minutes a brisé l'élan gardois tandis que les poitevines retrouvaient peu à peu leurs esprits en même temps que leur volley.

La logique sportive (Poitiers est 2ème et Nîmes 6ème) se trouvait à nouveau respectée durant les 3èmes et 4èmes sets, remportés sans trembler par les visiteuses 21-25 puis 18-25.

Déterminées à l'emporter pour continuer à croire au maintien, les joueuses d'Elie Merheb retrouvaient du punch et faisaient plus que jeu égal avec le CEP durant le tie-break.

Malheureusement, le premier arbitre, s'il se montra très à son aise pour sermonner sans ménagement les tous jeunes ramasseurs de balles, le fut beaucoup moins au moment d'apprécier la qualité de certains contacts plus ou moins litigieux.

Sans aller jusqu'à dire que la défaite est la conséquence de certaines décisions (ou absences de décisions) arbitrales, le fait est que c'est par la plus petite des marges que le match a tourné à l'avantage des joueuses de Guillaume Condamin.
De quoi laisser un goût amer au fond de la gorge...

Si Poitiers est désormais officiellement sauvé, l'avenir nîmois s'assombrit encore un peu plus avec cette défaite, puisque comme prévu Romans a laminé Toulon tandis que Monaco est allé s'imposer en 5 manches à Halluin.

Romans, premier non relégable, possède maintenant 7 points d'avance sur le NVB à 4 journées de la fin des play-downs, et Monaco 4 points.
Pas encore rédhibitoire, mais pas loin...
Nos joueuses joueront néanmoins leur petite chance à fond, soyez en sûrs !

Joomla Module OT Client Logos Scroller powered by OmegaTheme.com