L’Elite féminine du NVB a débuté 2018 par une victoire nette et sans bavure contre Toulon 3-0.

Il s’agit là du 2ème succès en championnat depuis le début de la saison, après celui acquis de justesse à Toulouse face à l’IFVB début novembre.

Il est d’autant plus important que, comme nous vous l’annoncions vendredi, les points acquis sur ce match seront conservés pour la 2ème phase, puisque les 2 formations se retrouveront en play-downs.

Ces 3 points viennent s’ajouter aux 2 acquis contre Monaco (1 à l’aller et 1 au retour).

Dans l’idéal, il faudrait que Istres soit la dernière équipe de la poule A à accompagner Nîmes, Toulon et Monaco en play-downs, ce qui assurerait les filles d’Elie Merheb d’un point supplémentaire minimum (avec l’espoir d’en glaner encore 1 voire plus lors du match retour au bord de l’étang de Berre en clôture de la 1ère phase le 3 février prochain).

Si c’était Terville ou Harnes, le compteur nîmois à l’orée des play-downs resterait hélas bloqué à 5 unités…

Mais revenons au match !

Si contre Monaco les locales étaient apparues tétanisées par l’enjeu en début de partie, ce ne fut pas le cas ce samedi.

Au contraire, elles se jetèrent totalement dans la bataille et appliquèrent à la lettre le plan de jeu établi par leur coach, ce qui leur permit de contrer ou de défendre beaucoup de ballons.

En face, Toulon avait du répondant, notamment au niveau du block, si bien que le set fut très accroché.

On sentait que l’équipe qui parviendrait à le conclure prendrait une grosse option sur le résultat final.

Au grand soulagement de tout le clan nîmois (staff, dirigeants et supporters), Anne-Sophie Bauer et ses coéquipières se montrèrent les plus solides mentalement, et à la volonté, au courage, elles emportèrent la mise 25-22 !

Le coup fut rude pour les varoises, qui disparurent alors complètement de la circulation, tandis que le NVB récitait sa partition à la perfection.

Le verdict des 2 manches suivantes fut sans appel : Nîmes surclassa des toulonnaises en déroute 25-13 puis 25-15.

Ce qui fit plaisir dans cette performance, ce fut de voir les nîmoises jouer à l’unisson du début à la fin, chacune apportant sa contribution à la victoire.

Et la joie collective qui succéda au coup de sifflet final mit beaucoup de baume au cœur de tous ceux qui suivent et accompagnent, de près ou de loin, l’équipe du Président Niel.

Bravo les filles, vous l’avez mérité, il s'agit maintenant de confirmer !