L'équipe d'Elite féminine du Nimes Volley Ball n'arrive plus à gagner depuis 4 matchs, soit depuis la 1ère journée des play-downs et leur victoire à...Toulon.

Samedi, les joueuses gardoises ont pourtant réussi leur début de match, avec un 1er set d'un niveau très intéressant remporté 25-20: services bien plus efficaces que dernièrement, réceptions précises, attaques percutantes, défense plutôt efficace, et surtout beaucoup moins de fautes directes que face à Villejuif par exemple.

En face pourtant, Toulon jouait autrement mieux que lors des 4 précédentes confrontations entre les 2 équipes (2 matchs amicaux, coupe de France et match aller de play-down).

Pour pouvoir l'emporter, il aurait fallu que les nîmoises soient capables de maintenir le niveau de jeu affiché au 1er set durant toute la partie.

Or, elles se sont montrées un peu moins efficaces dans les secteurs clés du service et de la réception à partir de la 2ème manche, et ont en plus mal négocié des situations de relance qui leur auraient sans doute permis de mener 2 sets à zéro, puisqu'elles s'inclinèrent en fin de compte pour 2 malheureux points (23-25)...

Le 3ème set fut lui un condensé de tout ce qu'il ne fallait pas faire: plus de mouvement, plus d'ambiance, plus d'agressivité, beaucoup d'imprécisions et de fautes directes, et des joueuses qui erraient sur le terrain.
Résultat des courses: un 15-25 bien sévère mais juste pour des toulonnaises qui ne baissaient pas de rythme, bien au contraire!

La réaction nîmoises allait enfin arriver dans la 4ème manche, qui s'avéra être la plus spectaculaire.

Tandis que les varoises haussaient encore leur niveau, en défense notamment, les joueuses de Stéphane Patte allaient courageusement revenir dans la partie en se battant avec l'énergie du désespoir sur toutes les balles.

Malgré cela, on sentait que la confiance était du côté du TPM, puisque ses nombreux exploits défensifs étaient souvent transformés en points gagnants, pendant que ceux des filles du NVB n'arrivaient pas souvent à se concrétiser au tableau d'affichage.

Le suspense dura longtemps cependant, puisque les joueuses locales sauvèrent la bagatelle de 4 balles de match, avant de céder 27-29 pour conclure une défaite à zéro point, malheureusement.

Outre la confiance, il faut aussi reconnaitre que les varoises avaient un gros avantage athlétique sur les nîmoises, ainsi qu'un collectif beaucoup plus expérimenté.

On se demande même, au vu de ce match, comment cette formation toulonnaise en était arrivée à lutter pour le maintien, elle qui avait joué les premiers rôles en play-offs la saison dernière avec le même effectif...

Les choses se compliquent sérieusement désormais, puisque tous les jokers ont été grillés côté nîmois.
On se dirige désormais vers une lutte à 2 avec Villejuif, défait en 4 sets à Bordeaux, et qui compte toujours le même nombre de points que le NVB, avec un match en moins à disputer.

Même si ce n'est pas le meilleur endroit pour se refaire une santé, les coéquipières d'Elise Cassagnau seraient bien inspirées de ramener un petit quelque chose de leur déplacement à Marcq en Baroeul samedi prochain, avant d'aborder le sprint décisif avec la réception de St Fons dans 3 semaines, et le probable match de la mort à Villejuif le 6 mai prochain, en clôture de la saison.

Plus que jamais, il faut y croire et soutenir nos filles!

Allez le NVB, allez Nîmes!!!