Elite féminine :

 

Les nîmoises ont échoué dans leur objectif de ramener 3 points de leur déplacement chez le promu monégasque.

Pire, elles ont laissé filer un succès à 2 points qui leur tendait les bras, puisqu’elles menaient 10-6 dans la manche décisive !

 

Pourtant, il faut se souvenir que la saison dernière, le 1er point avait été inscrit lors de la 5ème journée, là nous n’en sommes qu’à la 3ème… Tout n’est donc pas négatif, tout n’est pas à jeter.

 

D’autant que les filles de la Principauté enregistraient pour l’occasion la rentrée de 2 joueuses absentes lors des 2 premières rencontres, ce qui les a considérablement renforcées.

La lecture des scores laisse apparaître une grande irrégularité chez les 2 équipes (3-2 pour Monaco : 25-14 ; 12-25 ; 25-16 ; 21-25 ; 15-12).

 

Elie Merheb, l’entraîneur nîmois, explique la défaite notamment par une faiblesse chronique à l’attaque dès que la passe n’est pas parfaite (les filles n’osent pas assez, préférant rendre le ballon plutôt que de tenter de marquer), des relations passeuse/attaquantes qui restent perfectibles, et un bloc encore faiblard quoiqu’en progrès.

 

Il a en revanche apprécié la qualité de défense de son groupe, ainsi que le niveau global au service et en réception.

Il souligne également la bonne performance de la capitaine Anne-Sophie Bauer, auteur d’un gros match selon lui.

 

Il trouve que l’ensemble évolue plutôt positivement, même si tout le monde (et lui et ses joueuses les premiers) aimerait que ça aille plus vite et que cela se traduise au niveau comptable de manière plus nette.

 

Pourquoi pas à Toulon la semaine prochaine ?

L'Elite féminine n'a pas réussi à faire tomber Terville, mais l'a bien bousculé quand même !

Pour leur 1ère de la saison à domicile, les filles d'Elie Merheb s'attendaient à un gros morceau. Elles n'ont pas été déçues!

Dès les 1ers échanges, les visiteuses ont donné le ton et bien fait comprendre aux locales qu'elles n'étaient pas descendues de Lorraine pour plaisanter.
Les nîmoises avaient bien du mal à faire front face à la force de frappe adverse. D'autant que Claudia Chalaux, diminuée par un torticolis, devait renoncer assez vite.
Mais sa suppléante Marion Cormier vint apporter un souffle de fraîcheur à ses coéquipières, ce qui, à défaut de renverser le cours du set (cédé 18-25), eut le mérite de galvaniser les troupes et les faire rentrer dans le match.

L'entame du 2ème set le confirma: une partie très équilibrée démarrait alors, d'un très bon niveau technique, avec du punch, de la défense et un suspens permanent.
Las, malgré plusieurs opportunités de conclure et une Anne-Sophie Bauer bien tranchante, le NVB échoua sur le fil (28-30).

Pas abattues pour autant, les gardoises repartirent au combat. Sous l'impulsion de Nadège Haewegene et Tiaré Teuruarii, et grâce à une qualité de service générale excellente (3 fautes seulement dans tout le match malgré une grande prise de risque), Nîmes revint dans la partie en arrachant cette 3ème manche (23-25).

Hélas, Diane Picard et ses coéquipières ne purent maintenir ce rythme dans le 4ème set, contrairement aux lorraines qui poursuivirent sans fléchir pour s'envoler vers un succès à 3 points (14-25).

Cette défaite, si elle ne rapporte rien sur un plan comptable, a au moins le mérite de prouver que cette équipe nîmoise est en progression et a le potentiel pour se maintenir en Elite.

Il faudra parvenir à augmenter la durée des bonnes périodes, ne pas descendre en dessous d'un niveau minimal lorsque l'on est moins bien, et améliorer certains secteurs de jeu comme le contre, et la transformation des défenses en contre-attaques efficaces.

Bref, continuer à travailler!

Allez le NVB, allez Nîmes!

On savait que l'Elite féminine aurait fort à faire dans le Nord face à une formation de Harnes bien armée.

Mais Elie Merheb n'avait eu de cesse de répéter depuis la reprise que chaque rencontre devait être jouée pour la gagner, quelle que soit l'adversité.

Or, les nîmoises ont manqué d'agressivité et se sont montrées trop gentilles, notamment au service et en contre-attaque.

Pourtant, de bonnes choses ont été vues en défense, mais la transformation de ces défenses en points s'est avérée quasi-impossible la plupart du temps...

Résultat: une défaite indiscutable 3-1, sauvée de la déroute grâce au gain in extrémis de la 3ème manche (25-17; 25-15; 27-29; 25-14).

Il va falloir se montrer beaucoup plus conquérantes samedi prochain à domicile face à Terville pour espérer une issue favorable.

 

Photo : Serge Garcia

Ce mercredi 13 septembre à 20h, à Istres, à la Halle Polyvalente aura lieu le deuxième test match de notre équipe première.

Les filles joueront le retour contre l'équipe d'Istres qui évoluera cette saison dans la même poule, en championnat Elite - Poule A.

Allez le NVB, Allez Nîmes !!

 

Photo : Serge Garcia

C'est désormais officiel ! Elie Merheb est le nouvel entraîneur des filles de l'Elite du Nîmes VB !Il succède ainsi à Stéphane Patte, qui ne souhaitait pas poursuivre en tant qu'entraîneur principal, malgré le maintien obtenu cette saison.

Stéphane s'est proposé d'être l'adjoint d'Elie, qui a accepté.

Ex international libanais, Elie officiait au CAC Alès depuis 14 ans en tant que directeur et entraîneur du Centre de Formation, en parallèle de son emploi de fonctionnaire territorial titulaire rattaché au Service des Sports de la Ville d'Alès.

Il y a aussi entraîné l'équipe professionnelle en Ligue B durant la saison 2012/2013, après avoir été l'adjoint de Luc Marquet pendant 2 saisons lorsque le CAC était en Ligue A (2010/2011 et 2011/2012).

Auparavant, Elie a entraîné successivement depuis 1990 des équipes professionnelles au Liban (1990-1992) puis à Chypre (1992-1996), avant de prendre en main durant 2 saisons la sélection nationale libanaise (1996-1999).

Il pose ensuite ses valises en France, à Brive précisément, où il va s'occuper de jeunes et de l'équipe féminine (qu'il mène jusqu'à la Nationale 2) au CAC Brive (1999-2002), avant de s'installer à Alès l'année suivante, pour ne plus bouger jusqu'à cette saison.

Réputé pour sa rigueur et son professionnalisme, Elie vient de parapher un contrat de 2 ans avec le Président du NVB Maurice Niel

Bienvenue Elie !