C’est avec un effectif plutôt maigrelet que les filles du NVB se sont présentées hier au Pradet, dans le Var, pour y affronter les locales du Volley Pradétan Gardéen et l’AS Monaco. En effet, seules 7 filles étaient présentes, dont 4 cadettes (dont deux 1ère année !)…

Cette configuration empêchait Cédric Charpentier, leur coach, d’utiliser Justine Castel sur son habituel poste de libéro, car en cas de blessure d’une joueuse, c’était le forfait assuré !

Le passage à l’attaque lors de l’échauffement (notamment grâce à Morgan Lalie et Théodora Yeiwene, très percutantes) permit au nîmoises d’impressionner les joueuses adverses, ce qui leur octroya un petit ascendant psychologique au moment de débuter leur rencontre face à Volley Pradétan Gardéen. Sérieuses et appliquées, les coéquipières de Pierrine Four construisaient un volley sobre et assez efficace. Sans écraser leurs adversaires, elles creusèrent un petit écart qu’elles conservèrent jusqu’à la fin de la manche, remportée 25-21.

Malgré cet échec, les locales s’accrochaient en début de 2ème set et parvenaient à défendre de plus en plus de ballons freinés par leur contre, mettant ainsi dans le doute les attaquantes gardoises.

Conséquence : l’ensemble du jeu nîmois s’étiola, à commencer par la réception. Et un gouffre fut rapidement creusé par l’équipe varoise qui jouait crânement sa chance, gouffre qui ne fut jamais rebouché (12-25 pour Volley Pradétan Gardéen). Tout était à refaire, mais une qualité de service retrouvée alliée à une plus grande détermination permit aux nîmoises de remporter le tie-break assez sereinement (15-10).

Après la victoire sur le fil dans le match inaugural des varoises contre Monaco (16-14 au 3ème set !), aucune équipe n’était certaine de se qualifier avant la dernière rencontre entre le NVB et Monaco. Mais très vite, le suspense fut éteint tant la supériorité nîmoise fut criante, contre des monégasques qui s’étaient déplacées seulement à 6 joueuses, dont une boitait bas avant même la rencontre…

Sans forcer, mais en s’appuyant encore une fois sur des services très performants et en se montrant propre sur le jeu de transition, le NVB remporta la rencontre en 2 manches 25-17 et 25-18.

Bravo à Lou-Ann, Pierrine, Justine, Théodora, Morgan, Makioki et Mathilde pour leur qualification, ainsi qu’à Cédric qui les a managé, assisté par Stéphane.